Geoffroy Michaud-Beaulieu et Axelle Playoust-Braure - État des lieux de la question animale au Québec

État des lieux de la question animale au Québec

Par Geoffroy Michaud-Beaulieu, étudiant et militant québécois pour la cause animale et Axelle Playoust-Braure, étudiante en sociologie et études féministes à l'Université du Québec à Montréal.

Que se passe-t-il de l’autre côté de l’Atlantique en matière de question animale ? Il n'y a pas qu'en France que les activistes animalistes s'organisent. Au Québec, les industries font face à de plus en plus de pression de la part d’une population grandissante de Québécois et Québécoises désireux.ses de changer les choses pour le mieux des animaux non humains. Dresser un état des lieux de la question animale s’avère nécessaire lorsque vient le temps d’essayer de combattre le spécisme à grande échelle.

Quelles sont les avancées juridiques en matière de droit animal ? Quelles sont les différentes organisations et initiatives de défense des animaux ? Quel est le portrait de l’industrie et ses lobbys d’exploitation ? Quels pourraient être les allié-es potentiel-les au mouvement ? Quelles perspectives pour les animaux non-humains vivants au Québec ? Quelles comparaisons, inspirations mutuelles et alliances peut-on établir entre la France et le Québec ?

Cette présentation exposera un état des lieux le plus complet possible de la question animale au Québec en tentant une approche comparative avec la France.

Discussion transatlantique via Skype - Regards croisés Québec/France sur la question animale

Animée par Geoffroy Michaud-Beaulieu et Axelle Playoust-Braure (France) et [1 ou 2 personnes animant la discussion du côté québécois] (Québec)

En 2017, les Estivales de la question animale voyaient le jour au Québec, 15 ans après la première édition française. À l’heure où les technologies de communication nous permettent d’échanger en direct malgré de grandes distances, nous proposons un atelier de discussion via Skype lors des Estivales françaises et québécoises.

Quelles comparaisons, inspirations mutuelles et alliances peut-on établir entre la France et le Québec ? Quelles sont les avancées et les retards de chacun ? Que pouvons-nous apprendre l’un de l’autre ? Comment militer conjointement et évoluer ensemble malgré l’océan atlantique ? Tels seront des sujets qui alimenteront la discussion, qui servira tant à faire tisser des liens entre des activistes des deux côtés qu'à stimuler la réflexion concernant les liaisons qui peuvent et doivent unir la France et le Québec dans leur lutte pour la libération des animaux.