Programme détaillé

L'édition 2017 (la première!) des Estivales de la question animale au Québec a eu lieu du 24 au 27 juillet à Sherbrooke avec près d'une trentaine de participant-e-s. Voir ici l'horaire en format image.

LUNDI 24 JUILLET 2017

Valéry Giroux — Le véganisme sous attaque: un examen de cinq objections

Résumé : Je propose d'aborder quelques-unes des plus importantes objections « internes » au véganisme, c'est-à-dire les raisons que nous pourrions avoir, comme antispécistes, d'éviter de promouvoir ce mode de vie. Je pense 1) à l'argument de l'inefficacité, voulant qu'en adhérant au véganisme, un individu ne sauvera aucun animal au cours de sa vie; 2) à l'accusation de pureté, selon laquelle les gens qui promeuvent le véganisme se soucient d'avantage de leur propre vertu que des animaux sensibles non humains et laissent entendre que la question animale en est une de préférences personnelles plutôt que de justice; 3) à la critique de l'absolutisme voulant que, puisque personne ne peut parfaitement éviter tous les produits et services issus de l'exploitation animale, il est arbitraire de distinguer entre celles et ceux qui sont véganes et celles et ceux qui ne le sont pas; 4) à l'argument de selon lequel on ne peut justifier l'obligation morale d'éviter d'utiliser certains animaux (des animaux non sensibles, ou des animaux traités comme des égaux, par exemple) et que le véganisme n'est pas donc requis; 5) à la critique selon laquelle le véganisme présenté comme un impératif moral est injuste puisqu'il ne tient pas compte du fait qu'il est fort difficile, dans certains contextes, de se plier à ses prescriptions.

Consulter le diaporama en pdf. (15 Mo)

Éric Martineau et Alexa Carrénard — Intersectionnalité et cause animale

Résumé : à venir.

MARDI 25 JUILLET

Frédéric Côté-Boudreau — État des lieux de la question animale au Québec

Résumé : Présentation sur la lutte animaliste au Québec constituée en trois parties.

(1) portrait du mouvement de défense animale au Québec, incluant : associations défendant le végétarisme ou le véganisme, organismes avec salariés, groupes militants, regroupements étudiants, refuges et sanctuaires, évènements végé, évènements militants, publications importantes et documentaires réalisés au Québec;
(2) portrait des formes d’exploitation animale et des violences qu’ils subissent ainsi que des lobbys qui défendent cette exploitation au Québec;
(3) liste très incomplète de quelques alliés du mouvement et de potentielles alliances.

Ce panorama servira à mieux prendre conscience de l'histoire, du potentiel, des échecs, des ressources et des obstacles de ce mouvement de justice.

Amélie Ferland

Résumé : à venir.

Jean-François Labonté — Peaufiner nos arguments sur la question animale (atelier)

Résumé : Atelier visant à développer nos réponses face à des objections courantes contre l'antispécisme.

Consulter le diaporama sur Sway.
Consulter le diaporama en pdf. (1 Mo)

Vincen Oligny Filion ― Création littéraire antispéciste (atelier)

Résumé : Si pour certain.e.s, les dernières envolées créatives avaient pris à l'écrit la forme d'une production écrite scolaire, l'atelier souhaite accompagner les imaginaires de chacun.e dans l'écriture en prose ou poésie, essai, expérience de pensée ou dialogue. Il vise à écrire, discuter et réécrire de courts textes autour des représentations de l'animal ou de thèmes liés, pour en dépasser les dimensions spécistes, à réfléchir la dimension éthique de la représentation humaine de l'animal en art, mais aussi dans les textes et le matériel de mobilisation, afin d'interroger les lieux communs de celle-ci et de renouveler notre créativité en favorisant une prise de conscience des modèles de la culture dominante pour se détacher de ses mécanismes.

Dans un premier temps, des extraits de textes seront lus et commentés pour inspirer un travail d'atelier. Il y aura, dans un deuxième temps, une plage consacrée à l'écriture, à la lecture des textes produits et à leur commentaire, suivi d'un troisième temps consacré à la réécriture.

Un accompagnement individuel sera disponible par la suite pour qui souhaiterait mener son texte plus loin.

L'atelier s'est poursuivi le mercredi et le jeudi.

Joël Galeran — La cybersécurité pour militant-e-s

Résumé : Beaucoup de nos échanges et communications se font maintenant par ordinateur ou téléphone intelligent, c'est pourquoi il est important de comprendre comment les protéger. Cette présentation est accessible pour tou.s.tes. Si vous pensez n'avoir rien à cacher, c'est une raison de plus de s'informer ! (Et de consulter jenairienacacher.fr). Nous parlerons de comment améliorer ses mots de passe, chiffrer ses ordinateurs, utiliser des messageries chiffrées, aller sur Internet de manière sécuritaire et ainsi de suite.

Consulter le diaporama en pdf. (10 Mo)

Stéphanie Plamondon — Prendre soin de toi en tant que militant-e (discussion)

Résumé : Etre conscient du fait que des milliards d'être sensibles sont exploités, maltraités et abattus annuellement tout en continuant de vivre dans des sociétés reposant sur le carnisme est difficile pour ne pas dire parfois quasi intolérable. Dans cette discussion, je propose une exploration des façons de poursuivre le combat sans sombrer dans le pessimisme et le désespoir. Comment prendre soins de sa propre sensibilité ? Comment demeurer solide et efficace ? J'aimerais proposer non seulement un partage des différentes stratégies que nous adoptons individuellement, mais peut-être même d'en définir de nouvelles, collectivement.

19h30: visionnement du film Angry Inuk

MERCREDI 26 JUILLET

Vincent Duhamel — La justice pour les animaux sauvages: alliances et conflits avec les autres mouvements

Résumé : Cette présentation porte sur deux questions. Premièrement, comment faut-il concevoir la justice envers les animaux sauvages ? Deuxièmement, comment notre conception de la justice envers les animaux sauvages peut-elle nous amener à repenser les liens entre le mouvement pour les droits des animaux et d'autres mouvements sociaux ? Trois mouvement sociaux sont abordés dans cette perspective : l'écologisme, le transhumanisme et l'anticolonialisme.

Consulter le texte de la présentation en pdf.
Consulter le diaporama en pdf. (5 Mo)

Geneviève Côté — L'approche de la communication non violente

Résumé : Pourquoi s'y intéresser lorsqu'on milite ? Lorsque nous investissons énergie et ressources pour des valeurs fortes et que nous faisons face à quelqu'un ne les partageant pas (du moins en apparence), chercher à raisonner, convaincre ou débattre n'est pas nécessairement la voie du succès. Les gens ne changent pas si souvent d'idée en étant confrontés par des faits ou des arguments. S'engager dans une recherche de connexion peut cependant faire une différence.

Nos interactions quotidiennes sont incessantes et nos impacts, inévitables. Nous avons tous intérêt à nous donner le temps de prendre conscience des mauvais mécanismes que nous répétons, de trouver des ponts plus sûrs pour pouvoir réellement échanger avec autrui et d'être proactifs dans notre communication.

Pratiquer l'approche de communication non violente (CNV), aussi appelée « communication consciente », c'est s'offrir un espace où chacun peut s'exprimer, un espace où l'égalité est mise en pratique.

Cette courte présentation des bases de la CNV s'appuie sur les enseignements de Marshall Rosenberg appris lors de formations données par le Groupe Conscientia.

Consulter le diaporama en pdf. (3,5 Mo)

Frédérick Fortier — Stratégies théoriques et pratiques pour la libération animale

Résumé : Dans cette présentation, il sera discuté des stratégies théoriques et pratiques pour la libération animale. En effet, de nouvelles approches théoriques peuvent s'ajouter aux arguments philosophiques habituels défendant l'antispécisme et les droits des animaux. Nous parlerons donc de la récente théorie du « point de vue animal » et de ses implications pour notre compréhension de la question animale. Nous verrons ensuite pourquoi critiquer les institutions reproduisant le spécisme peut être utile pour faire avancer la légitimité du véganisme. Finalement, les stratégies pratiques seront abordées, allant des manifestations à la désobéissance civile, de la destruction de propriété à la violence.

Consulter le diaporama en pdf. (4 Mo)

Jean-Christophe Pagé — Anarchisme et véganisme

Résumé : Le principal objet de ma présentation est de montrer comment l’anarchisme et le véganisme peuvent s’enrichir mutuellement par la co-reconnaissance du principe d’égalité : les anarchistes doivent prendre en considération que le principe d’égalité ne se limite pas seulement à l’espèce humaine, mais doit aussi s’appliquer aux autres animaux, alors que les véganes doivent enrichir la compréhension de leur lutte et être en mesure d’inscrire cette dernière dans le spectre des différents mouvements sociaux pour l’égalité. Pour pallier à cette tâche, je propose d’une part, de définir les grandes lignes de la théorie anarchiste -et quelques auteurs qui y sont associés- et d’autre part, je présente l’origine des expressions « végane », « véganisme » pour montrer comment elles peuvent engendrer différentes interprétations. Finalement, je montre comment l’on peut faire une synthèse entre « anarchisme » et « véganisme » : le véganarchisme.

Consulter le diaporama en pdf. (1 Mo)

JEUDI 27 JUILLET

Club de lecture