Le projet des Estivales

Tweety

Les Estivales sont des rencontres d'échange de savoirs et d'informations, d'expériences et d'opinions, ouvertes à toutes les personnes: «intellectuelles», «militantes de terrain», tenantes d'approches philosophiques et stratégiques différentes... qui s'intéressent à la question animale que ce soit à titre individuel ou en tant que membre de diverses associations.

La question animale est celle de tous les êtres sensibles - c'est-à-dire des êtres qui possèdent la sentience, une subjectivité, que ces êtres soient humains ou non humains - et de leur statut éthique et politique. Nous aimerions que les débats soient éclairés tant par les connaissances philosophiques et scientifiques, que par les expériences personnelles et politiques, qu'elles concernent les rapports aux autres animaux ou les discussions à leur sujet.

Les Estivales en tant que telles sont neutres. Parmi les personnes qui les organisent, beaucoup militent en faveur d'un changement profond dans les relations entre les êtres humains et les autres animaux. Elles souhaitent que les Estivales contribuent à faire du statut des animaux, de nos devoirs (ou absence de devoirs) envers eux, l'objet d'un débat sérieux dans la société humaine. Cependant, elles n'imposent aucune exclusive aux positions défendues par celles et ceux qui participent, qui peuvent ou non être en accord avec ce projet. Chaque personne est libre de ses propos et en est la seule responsable.

La contribution aux frais est proportionnelle à la durée du séjour et, éventuellement, aux moyens financiers.

La question animale

Les êtres humains ne sont pas les seuls êtres sensibles: du moins, c'est ce que retient le sens commun, ce que certains courants philosophiques ont toujours soutenu, et que les évolutions récentes de l'éthologie et de la biologie semblent confirmer. NeuroneLa question animale, telle que la définit l'équipe qui organise les Estivales, est celle de la sentience et de tout ce qui en découle; en particulier de sa définition, de son attribution et de ses implications culturelles, éthiques et politiques.

Selon les présupposés actuels de nos sociétés les animaux non humains ne sont redevables d'aucune considération éthique et juridique sérieuse et sont hors du champ du politique et de la question de l'égalité. Ces présupposés ne peuvent plus être pris pour des évidences. Les personnes qui organisent les Estivales estiment que la société n'échappera pas à un vrai débat sur ces questions, et espèrent faire des Estivales un lieu ouvert, où toutes les positions pourront librement se confronter.