Muriel Obriet et André Ménache - L'expérimentation animale au 21e siècle : comment en sortir ?

Par Muriel Obriet, référente expérimentation animale à la commission condition animale d’EELV, et André Ménache, conseiller scientifique d’Antidote Europe.

Comment se fait-il qu’au 21e siècle, l’humanité en soit encore réduite – pour avancer dans la connaissance du vivant – à disséquer, à mutiler, à empoisonner des animaux par centaines de millions chaque année, autrement dit à perpétuer – en la démultipliant – l’approche expérimentale qui était celle de Claude Bernard au 19e siècle ?

Comment expliquer que 150 ans plus tard, alors que de nouvelles conceptions/théories ont conduit à des révolutions de la pensée scientifique dans de nombreux domaines (physique, astrophysique, nouvelles technologies et réalité virtuelle…), les biologistes fassent de la résistance et continuent d’affirmer que la fin de l’expérimentation animale signerait la fin de la recherche médicale ?

Enfin comment justifier que nos sociétés s’accommodent de cet immense massacre institutionnel – acceptant implicitement l’adage « la fin justifie les moyens » – tandis qu’elles réclament par ailleurs la prise en compte de la sensibilité animale et une plus grande protection des animaux pour des motifs éthiques ?

La question de l’expérimentation animale et de son remplacement recouvre des réalités multiples et complexes. Changer de paradigme en matière d’étude du vivant revient pour les chercheuses et chercheurs à amorcer une nouvelle révolution copernicienne. L’accompagnement d’une telle « révolution » nécessite à la fois d’identifier les différents facteurs de blocage pour en limiter les effets et les moyens propres à accélérer le processus de changement pour les mettre à l’œuvre.

C’est cette réflexion que nous amorcerons dans cette conférence-débat.

Événement Facebook