Jérémy Dubois & Mata'i Souchon - Comment donner efficacement aux associations ?

Par Jérémy Dubois, entrepreneur et fondateur de Mission Sentience ; et Mata'i Souchon, responsable de campagne chez Pour l'Égalité Animale et chargé de cours en sciences sociales à l'université Lumière Lyon 2. Nous sommes en outre tous les deux des co-organisateurs des Estivales de la question animale.

En France, n'importe qui peut librement donner de l'argent à une association pour la soutenir. Ce mode de financement est central pour les associations : les dons d'une myriade de particuliers assurent une stabilité financière et une indépendance vis-à-vis de quelques gros mécènes susceptibles de ne pas reconduire leur contribution d'une année à l'autre. L'argent n'est pas la seule ressource dont les associations ont besoin pour fonctionner, mais elle est une ressource essentielle, et le financement par les dons de particuliers mérite donc qu'on s'y arrête d'un peu plus près. Parmi les gens qui font des dons, peu savent qu'il est possible de les renseigner sur sa déclaration de revenus annuelle. Cela échappe en particulier bien souvent aux personnes non imposables. Pourtant, les implications de cette déclaration sont importantes : la France mène une politique de soutien massif aux associations dont l'objet est « d'intérêt général », à travers un avantage fiscal dit « des 66 % ». Les effets de cette déclaration sont souvent mal connus et mal compris, en partie à cause du manque d'efforts de l'administration fiscale pour rendre compréhensif un dispositif qui n'est pas des plus simples. Or derrière les cases austères de la déclaration de revenus, se cache une politique publique qui vaut la peine d'être mieux comprise car son effet sur les associations est majeur.

À l'issue de cet atelier, vous saurez optimiser vos dons ou ceux de vos proches afin de soutenir efficacement les associations que vous avez à cœur d'aider. Dans certains cas, vous pourrez faire gagner jusqu'à 3 fois plus d'argent que prévu à vos associations favorites, et ainsi leur permettre de combler plus vite leurs besoins de financements.

L'atelier dure 1h30 et n'est pas limité en nombre de participants. Une partie de l'atelier comporte une étude de cas : si vous voulez y participer, vous pouvez amener avec vous votre dernier avis d'imposition (qui ne sera pas montré ni lu aux autres participant-e-s), un historique de vos dons et une calculette.