Rémi Pénisson - Atelier de lecture de L'Antispécisme, de Valéry Giroux

Atelier animé par Rémi Pénisson.

L'atelier se tiendra sur deux créneaux de deux heures chacun, répartis sur deux journées non consécutives.

Il visera principalement à offrir un temps de lecture suffisant pour permettre à chacun-e de lire l'ouvrage entier (ou presque) en deux séances.

Chacune des séances sera suivie d'une petite séquence de débat.

Une dizaine d'exemplaires sera mise à disposition sur place.

Trophées, nourriture, sujets d’expérimentation, ressources, souffre-douleurs, jouets, vêtements… Depuis le Néolithique au moins, les êtres humains considèrent les animaux comme des moyens.
Pourtant, les critères sur lesquels repose cette hégémonie de notre espèce n’ont pas la pertinence qui leur permettrait de justifier de tels traitements. C’est ce suprémacisme humain que l’antispécisme entend dénoncer.

Dans ce court essai, Valéry Giroux bat en brèche les caricatures, et montre que l’antispécisme, par analogie avec l’antiracisme, est avant tout une base de réflexion éthique et politique. En affirmant que l’humanité doit renoncer à certains des privilèges qu’elle s’est injustement octroyés aux dépens des animaux, elle défend l’idée qu’un monde délivré du spécisme serait non pas encore parfait, mais incontestablement plus juste.

Docteur en philosophie (éthique animale), coordinatrice du Centre de recherche en éthique (CRÉ) et professeur associé de droit à l’université de Montréal, Valéry Giroux a notamment coécrit Le Véganisme avec Renan Larue (Que sais-je ?, 2017 ; rééd. 2019).